« Vis ma vie d’apprenti à la FDME »

14 décembre 2017

publié le 14 décembre 2017

« Vis ma vie d’apprenti à la FDME »

Jeudi 14 décembre 2017, le site d’Évry de la Faculté des Métiers de l’Essonne a accueilli une cinquantaine de prescripteurs, parmi lesquels, professeurs, proviseurs, principaux d’établissements, conseillers d’orientation entre autres, ont découvert le CFA lors d’une matinée d’immersion.

En effet, un programme dédié à des temps de rencontres et d’échanges privilégiés ont été organisés :
– accueil autour d’un petit-déjeuner proposant des viennoiseries produites par les apprentis boulangers-pâtissiers,
– présentation de la Faculté des Métiers de l’Essonne, des formations, des dispositifs d’accompagnement, témoignages d’apprentis des trois sites de formation,
– visite des plateaux techniques et échanges avec les équipes pédagogiques,
– déjeuner au sein du restaurant d’application Le Feu Louis

Organisée dans le cadre des « Rendez-vous des écoles de la CCI Paris Île-de-France », cette matinée riche en découvertes a été une vraie réussite. Les prescripteurs ont manifesté leur satisfaction en qualifiant l’événement de moment convivial et enrichissant. Il aura réellement permis aux professionnels de la formation et de l’orientation en contact direct avec les jeunes et leurs proches, d’en savoir plus sur l’apprentissage ainsi que sur la Faculté des Métiers de l’Essonne.

Les témoignages d’apprentis d’horizons différents, véritable temps fort de la manifestation, ont marqué les esprits. Élodie, en BTS Assistant Manager a, par exemple, raconté : « J’ai 27 ans. J’ai pratiqué le métier de coiffeuse pendant plusieurs années. Mais après l’apparition d’une maladie, j’ai dû me reconvertir. J’ai donc repris les études en alternance. J’aime beaucoup ce que je fais et je suis convaincue par ce mode de formation ». 

Hamza, 21 ans, en Bac Pro Technicien en Chaudronnerie Industrielle, s’est également livré : « Après un parcours scolaire et professionnel décousu, j’ai découvert la chaudronnerie grâce à un reportage sur Arte que mon père m’a incité à regarder ! Cela a été un déclic. J’ai donc repris les études au CFA de Bondoufle. Je peux enfin dire que j’ai trouvé ma voie ! ».