l’Usine du futur devient le CampusFab

Juin

publié le 5 juin 2018

l’Usine du futur devient le CampusFab

Le projet de plateforme de formation à l’Usine du futur sur le site de Bondoufle (91) dévoile son nouveau nom CampusFab, anciennement « Plateforme de formation à la mécanique industrielle de demain » et annonce l’entrée de Dassault Systèmes dans ce projet. Le lancement de sa première formation dédiée à la culture numérique et aux pratiques collaboratives a eu lieu dans les ateliers de l’AFORP de Drancy les 4 et 5 juin derniers, le site officiel en cours de construction ouvrira ses portes en 2019.

Cette formation a été l’occasion pour les opérateurs, les agents de maîtrise et les techniciens qui y ont participé de comprendre les impacts de la transformation numérique sur leur organisation et leur activité. Celle-ci a été co-animée par l’AFORP et la société Simplon.co.

La création du CampusFab résulte d’un triple constat : d’une part les entreprises industrielles font face à un manque structurel de candidats, d’autre part la filière est insuffisamment attractive, et enfin, la digitalisation progressive de l’industrie fait évoluer les métiers et nécessite l’acquisition de nouvelles compétences. Il est essentiel d’accélérer le transfert des nouvelles technologies dans l’enseignement mais également de faire monter en compétences les acteurs de l’industrie.

Ce pôle d’excellence comprendra une salle « digitale » incluant du matériel de conception et de simulation des opérations industrielles. Un pôle fabrication additive, une ligne d’usinage « modèle » mettant en œuvre des robots, cobots et chariots automatiques, un pôle assemblage/montage et un pôle maintenance et moyens de production seront également mis à disposition. Un système numérique de gestion des opérations industrielles permettra aux étudiants de planifier, piloter et optimiser l’utilisation de ces moyens.

Au-delà des technologies, ce centre de formation vise avant tout à placer l’opérateur au centre du processus de production. Chaque année, il accueillera en apprentissage une centaine d’alternants pour trois ans d’études menant au Baccalauréat professionnel ou au Brevet de Technicien Supérieur, ainsi que plusieurs centaines de salariés en formation continue.

En savoir + : Télécharger le communiqué de presse